Cours de Taichi Chuan

Les différentes formes du Taichi Chuan

A travers des enchaînements de mouvements lents du Taichi Chuan, le pratiquant apprend à se détendre (physiquement et mentalement) tout en prenant conscience de son énergie interne ou Chi (Qi).

Il apprend également le sens martial de ses techniques, afin d’obtenir une gestuelle pleine de sens, précise et efficace.

A l’école de Kung Fu AAMTC, l’élève abordera successivement différentes étapes techniques qui le conduiront vers une pratique et une compréhension complète du Taichi Chuan :

    • Des exercices simples destinés à apprendre à respirer correctement, à mobiliser son Chi (Qi) et le faire circuler, à relaxer son corps, à coordonnéer le mental et le physique.
    • Des séquences de mouvements : les exercices précédents sont effectués en se déplaçant, en une suite ininterrompue de mouvements liés.
    • Tui Shou  (« les poussées de mains ») : exercices à deux spécifiques du Taichi en prenant contact avec une ou deux mains. Les « poussées de mains » visent à développer la capacité à adhérer au mouvement de l’adversaire sans lui opposer de force, à absorber l’attaque adverse en la déviant, à « émettre l’énergie » (fajing) sur le point le plus faible de l’adversaire en tirant partie du déséquilibre de celui-ci. Le Tui Shou est donc un concept plus près des origines martiales des premières formes du Taichi Chuan et qui permet de s’entrainer sans blesser son partenaire.

  • San Shou (« disperssion des mains ») : exercices dans lesquels deux élèves avancés s’affrontent librement dans l’esprit du Taichi Chuan (taiji quan) en respectant les règles du style.
  • Pratique du Taichi avec des armes (épée, sabre, bâton, éventail…).

Plus d’informations sur le Taichi à Paris :