Techniques de jambes (Shaolin Tui fa)

Selon le dicton populaire chinois : Nanquan, Beitui (« poings dans le sud et jambes dans le nord »), ce sont les styles du nord de la Chine qui ont le plus développé les techniques de jambes.

Si notre école (1ère vidéo à gauche) est fortement marquée par les styles du sud, les cours hebdomadaires de l’école de WIng Chun AAMTC proposent d’étudier tout au long de l’année la grande variété et la redoutable efficacité des Tui Fa, coups de pieds des plus grandes écoles de Kung Fu : les spécificités des frappes et parades de jambes du style originel Wing Chun (du sud de la Chine), mais également les techniques du Nord  Shaolin Chang Chuan , ou des styles du Dragon et du Tigre.


La maîtrise des techniques de jambes allie esthétisme, efficacité, dépense physique et contrôle de soi. Les coups de poing sont également présents dans ce travail afin de mieux gérer ses distances, la liaison pied/poing et au final adapter ses techniques en fonction des situations.

On perfectionne ses techniques dans le vide (shadow boxing) avec partenaire ou avec du matériel de frappe. On acquiert au fil des entraînements équilibre, souplesse, précision, vitesse, puissance et même endurance.

On étudie les Tao des jambes, les frappes en position debout, en situation de sauts et à partir du sol (Dragon de la Terre).

On développe ses combinaisons de coups de pieds, de genoux, on améliore ses enchainements pied/poing ainsi que sa maîtrise des « chi tek » ou « chi gerk » (les exercices des « pieds collés », moins nombreux que ceux des « mains collantes », sont tout aussi importants pour la pratique du Kung Fu, la recherche de l’équilibre et la domination de l’adversaire à partir d’un simple contact permanent au niveau des jambes).


L’objectif est de parvenir à placer ses enchaînements dans des sparrings (échanges souples de combat).